Les deux dispositifs ont pour but de produire de la chaleur pour réchauffer la une ou plusieurs pièces. Malgré les nombreuses similitudes qu’elles présentent, ces deux options de chauffage n’en sont pas pour autant identiques. Ils présentent en effet de légères différences de critères sur certains plans. Lequel des deux choisir ? Quel est l’essentiel à savoir sur ces deux types de chauffage ?

Les similitudes entre le chauffage électrique et au gaz

Concernant les points communs de ces deux dispositifs, le plus important est le résultat. Ce résultat n’est ni plus ni moins la production de chaleur dans le but de réchauffer la température ambiante d’une pièce. Les deux dispositifs sont très souvent sollicités à l’approche de l’hiver et des périodes de fortes fraîcheurs.

Pour des raisons de sécurité, d’économie, de simplicité et d’écologie, d’autres restent fidèles à leur chauffage au bois qui également connaît des avancées et améliorations. Le terme bois de chauffage a connu des innovations et a donné vie à de nouveaux éléments combustibles très bénéfiques.

La satisfaction espérée est pratiquement la même avec les deux options de chauffage. L’air frais est dissipé laissant place à une douce chaleur confortablement convenable. Les deux dispositifs sont réglables à volonté et une fois démarrés, fonctionnent de façon autonome sans aucune manipulation requise.

Les différences techniques

Le chauffage électrique fonctionne à l’aide de l’énergie électrique ou plus précisément par l’effet de joule. Pour son installation, il faudra bien choisir un emplacement proche de la sortie électrique murale. Le radiateur électrique est par la suite placé à l’abri, à 15 cm d’écart du sol et du plafond et à 5 cm des murs.

Après l’installation des deux parties, relier enfin le radiateur au thermostat pour obtenir un système complet et prêt à fonctionner. Le chauffage au gaz quant à lui, chauffe l’eau contenue dans les radiateurs et les émetteurs de chauffage. À une température très élevée, cette eau est convoyée dans toutes les pièces par le biais du circuit préinstallé.

Pour ce type de chauffage, le recours à un professionnel de son installation est obligatoire. Sur le plan technique, l’on constate que le chauffage électrique est beaucoup plus simplifié et ne nécessite pas l’expertise d’un professionnel lors de son installation.

Les différences économiques

Les dispositifs de chauffage électrique coûtent généralement moins cher lors de l’achat et de l’installation. Cependant sur le moyen terme, ils peuvent se montrer très chers de fait de leur grande consommation en électricité. Lorsque le système n’est pas bien installé ou l’un des éléments est défectueux, la consommation en énergie peut être accrue.

Le chauffage au gaz engendre beaucoup plus de dépenses sur le plan achat et installation. Son installation occasionne un peu trop de dépenses puisqu’il y aura d’accessoires supplémentaires pour la réalisation du circuit. Sur le moyen et le long terme, c’est un bon investissement qui profite longtemps.

Les deux options de chauffage présentent chacune ses facettes avantageuses concernant le volet économique. Les limites sont également présentes et sont relativement énormes selon le type de chauffage choisi. Sur le long terme, le chauffage au gaz semble être plus avantageux en matière de dépense.

Notion de sécurité

Le chauffage électrique par son mode de fonctionnement protège beaucoup plus l’utilisateur d’éventuels dommages. Le radiateur est situé à l’extérieur et ne risque pas d’être une source d’incident à l’intérieur. Le boîtier est bien sécurisé et protégé contre les intempéries et ne risque pas de surchauffer facilement.

Le chauffage au gaz, du fait de sa conduction d’eau à température très élevée dans la pièce, semble un peu dangereux lorsque l’un des conduits est défectueux. Dans toutes les formes de pannes, contactez les structures telles que SARL QUENTIN CHAUFFAGE qui s’occupent de la réparation, installation et rénovation dans la plus grande perfection.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.