Quand l’hiver approche, le réapprovisionnement en bois de chauffage est à l’ordre du jour.

Les flammes vacillantes, le craquement et l’éclatement de l’écorce brûlante ainsi que la délicieuse odeur de fumée de bois aident à oublier l’obscurité et la rigueur de l’hiver. Pour vous aider à vous préparer pour les mois à venir, découvrez dans cet article quels sont les types de bois de chauffe les plus performants et leurs caractéristiques.

Les différents bois de chauffage

Le frêne

Le bois de frêne produit une flamme constante dans les feux avec une bonne chaleur et brûle bien même lorsqu’il est vert. Il brûlera facilement tout seul, il n’a donc pas besoin d’être brûlé dans un mélange d’espèces différentes. Il est traditionnellement considéré comme l’un des meilleurs bois à brûler.

Le chêne

Le chêne est le bois le plus lent à sécher, à environ 2,5 cm par an et devrait idéalement être séché pendant au moins deux ans. En raison de sa densité, il est lent à brûler comme bois de chauffage et il est préférable de l’utiliser dans un mélange de bûches à combustion plus rapide. Cela peut aider à maintenir le feu la nuit, si nécessaire.

Le bouleau

Le bouleau fait un excellent bois de chauffage, produisant une bonne chaleur, bien qu’il brûle relativement rapidement. Dans un feu, il est préférable de l’utiliser dans un mélange de bois à combustion plus lente, comme l’orme ou le chêne. Le bouleau brûle sans assaisonnement, bien que la sève puisse provoquer une accumulation de dépôts dans le conduit de fumée. L’écorce peut être pelée et utilisée comme allume-feu naturel.

Le hêtre

Le hêtre est un superbe bois de chauffage, bien qu’il ait une forte teneur en eau, il doit donc être bien séché ; idéalement, il devrait être assaisonné pendant trois ans avant utilisation. Il n’a pas besoin d’être brûlé dans un mélange.

La cerise

La cerise brûle lentement avec un bon rendement thermique dans un feu et dégage un bel arôme. Doit être bien assaisonné, bien que des bandes d’écorce puissent également être utilisées comme allume-feu naturel.

Le sycomore

Le sycomore brûle bien dans un feu lorsqu’il est assaisonné avec une production de chaleur modérée. Il sèche très rapidement, généralement en un an seulement.

Vous êtes à Basse-sur-le-Rupt et ses environs ? Faites-vous livrer votre bois de chauffage par FBV Énergie Bois.

Quelques conseils pour empiler le bois de chauffage correctement

L’approvisionnement de bois de chauffe peut être une tâche contraignante, mais le stockage en est une autre. C’est pourquoi il est nécessaire de savoir empiler correctement le stock de bois de chauffage pour optimiser leur conservation, qui va influencer considérablement sa performance.

Suivez ces quelques conseils pour entreposer efficacement votre bois de chauffage :

– Gardez vos bûches aussi sèches que possible et faites tout ce que vous pouvez pour empêcher que l’humidité ne les atteigne.

– N’empilez jamais vos bûches sur le sol, car votre bois de chauffage a besoin d’une circulation d’air constante. Une vieille palette constitue une base idéale.

– Assurez-vous que vos bûches sont à l’abri, mais ouvertes d’un côté. Ceci est particulièrement important si vous utilisez du polyéthylène pour recouvrir vos bûches car elles ont besoin de respirer pour éviter de transpirer.

– Lors de la construction de la pile, commencez par le bord extérieur et travaillez vers l’intérieur, en gardant les bûches de niveau et en évitant les inclinaisons. Les coins doivent être créés avec une couche posée à 90 degrés par rapport à la suivante, similaire à la maçonnerie du coin d’une maison.

Pour créer le feu parfait

Assurez-vous que vos bûches soient sèches et bien assaisonnées avant de les amener à l’intérieur et utilisez un bon mélange d’espèces, car elles brûleront à des rythmes différents. Avoir un approvisionnement suffisant en combustibles à portée de main est essentiel, en particulier par une nuit froide et humide. Gardez un panier rempli de bois d’allumage près du feu afin qu’il soit prêt à être utilisé à tout moment.

2 Replies to “Quel bois de chauffage choisir et comment en faire un bon feu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *