Il existe de nombreuses maladies qui peuvent être à l’origine de l’affection des articulations et des os. Si elles sont réputées pour toucher les personnes âgées, de plus en plus de jeunes souffrent également de ces pathologies. Les causes de ces troubles sont très variées et il est indispensable de les connaître pour mieux les éviter et les prévenir. Outre la consultation de médecins et de spécialistes, d’autres méthodes peuvent grandement aider surtout dans la prévention de troubles comme la hernie, l’arthrite et les problèmes de goutte.

L’arthrite, une maladie qui touche de plus en plus de jeunes

Lorsqu’on aborde le sujet des troubles au niveau des articulations, l’arthrite est souvent évoqué. C’est une appellation générale de nombreuses maladies qui touchent les muscles, les articulations et aussi les os. Si certaines maladies, dont l’arthrose, touchent habituellement les adultes et les personnes âgées, d’autres formes sont plus fréquentes chez les jeunes, souvent à partir de 12 ans.

Comment reconnaître une infection de l’arthrite ?

Il n’est pas facile de reconnaître cette maladie. En effet, les symptômes diffèrent d’une forme à une autre. Si dans la plupart des cas, les signes les plus connus sont les inflammations, il est possible que des formes d’infections ne présentent pas ces symptômes. De ce fait, consulter un spécialiste reste le meilleur moyen pour dépister la maladie.

Quelles sont les causes de l’arthrite ?

Malgré de nombreuses recherches menées dans le domaine, les origines exactes de cette maladie ne sont pas totalement connues. Cependant, les scientifiques ont pu déterminer quelques causes les plus courantes de l’arthrite. Selon les études, les traumatismes et les infections seraient à l’origine de cette maladie.

L’usure naturelle de certains éléments du corps peut également causer cette maladie. Il s’agit surtout d’efforts physiques répétées qui sollicitent les muscles et le système squelettique.

Enfin, l’arthrite peut être la conséquence de maladies auto-immunes comme le diabète de type 1, la maladie de la thyroïde, ou encore la polyarthrite rhumatoïde.

Les manifestations de l’arthrite

Il existe plusieurs formes d’arthrites. Elles sont catégorisées selon leurs manifestations et les parties du corps touchées. Dans ce cas, il existe deux formes principales d’arthrite.

L’arthrose

C’est la manifestation la plus fréquente de cette maladie. Elle est également connue sous l’appellation d’arthrite dégénérative, du fait qu’elle soit causée par l’usure du cartilage à cause de l’âge. L’arthrose se localise le plus souvent au niveau des articulations qui supportent une grande partie le poids du corps, comme la hanche, les genoux, la colonne vertébrale et les pieds.

Si elle apparaît rarement avant la quarantaine, des facteurs comme l’excès de poids, la sollicitation répétée d’une articulation ou la pratique de sport peuvent favoriser son apparition précoce.

La polyarthrite rhumatoïde

Cette maladie inflammatoire survient surtout vers l’âge de 40 à 60 ans. Elle se caractérise, dans un premier temps, par une inflammation des articulations au niveau des mains, des poignets et des pieds. Si aucune mesure ou traitement n’est appliqué, l’inflammation peut toucher d’autres organes, puis tout le corps. Sa cause n’est pas encore connue, mais des hypothèses avancées affirment qu’elle serait héréditaire et d’origine auto-immune. Cela n’explique toutefois, pas le fait qu’elle soit plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.

Les autres formes courantes de l’arthrite

D’autres formes peuvent également caractériser une affection de l’arthrite. Si elles sont plus rares, elles ne sont pas moins importantes et peuvent engendrer des complications plus ou moins graves.

  • L’arthrite infectieuse : elle survient lorsqu’une quelconque infection touche directement une articulation, ce qui peut engendrer une inflammation.
  • La goutte : elle se caractérise par le dépôt de matières issues de l’acide urique et de phosphate de calcium dans les articulations. Cela cause inévitablement une inflammation et une douleur.
  • Le Spondylarthrite ankylosante est une inflammation articulaire qui touche le dos et, en particulier les vertèbres. Il se caractérise par une douleur lombaire et à la hanche qui peut entraîner progressivement une raideur du dos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *