Le Sandbox Google est une sanction instaurée par le moteur de recherche contre le spamdexing. Les jeunes sites Internet sont les plus concernés par cette pénalité. Elle punit en effet ceux qui veulent à tout prix être bien positionnés sur les SERP dès leur début. Ces conséquences peuvent être désastreuses et vous devez donc l’éviter. Voici tout ce que vous devez savoir sur le filtre Sandbox Google.

La Sandbox Google, c’est quoi ?

Le terme Sandbox se traduit littéralement en français par « bac à sable ». C’est une pénalité Google qui agit spécifiquement sur les nouveaux sites web pour éviter le spam. Elle se manifeste par un déclassement soudain ou une difficulté à se positionner sur les pages du moteur de recherche. Et cela peut durer plusieurs mois. Cette sanction peut prendre effet sur n’importe quel site web sans distinction de type et ses conséquences sont souvent très lourdes.

L’algorithme de Google effectue un filtrage entre les sites en considérant de leur ancienneté et privilégie les plus anciens, qui possèdent une meilleure légitimité. Il est possible de voir des nouveaux sites au référencement abusifs qui essaient de contourner cette règle. Ces derniers sont identifiés par les robots de Google et mis au placard.

À quoi l’effet Sandbox sert-il ?

La Sandbox Google est en quelque sorte un moyen pour protéger les sites web les plus anciens. Comme susmentionnée, elle a été mise en place pour empêcher les nouveaux sites d’être mieux positionnés sur les SERP que les anciens. Elle est considérée comme une sanction par certains et comme une période d’essai par d’autres. De toute façon, elle touche surtout les jeunes sites web optimisés avec des mots-clés vraiment compétitifs et aussi ceux qui accumulent de nombreux backlinks. Cela appelle toute agence web marketing comme Linkeo à faire preuve de vigilance avec le référencement des nouveaux sites web.

Comment l’éviter ?

Souvent, il faut plusieurs mois pour voir un site qui a été frappé par l’effet Sandbox être bien positionné dans les résultats de recherche. Il est donc important de mettre une stratégie de référencement en place afin d’éviter cette pénalité Google. Le meilleur moyen est de créer un site bien structuré en suivant les directives du moteur de recherches. Il doit avoir une navigation facile et une architecture claire. Évitez les répétitions excessives des mots-clés et variez surtout les ancres pour minimiser les risques de sanctions.

Ne pas abuser du référencement ne veut pas dire que vous ne devez pas être en mesure de créer un trafic sur votre plateforme. Assurez-vous de créer du contenu de qualité pour inciter les internautes à visiter vos pages et surtout à revenir. Utilisez les techniques de white hat SEO, pour obtenir un trafic régulier et pérenne sur votre site. Le netlinking qui consiste à créer des backlinks de qualité est également recommandé.

Comment sortir de la Sandbox Google ?

La meilleure solution pour sortir de la Sandbox Google est l’attente et la patience. En effet, la durée de cette pénalité varie d’un site à un autre et finalement vous vous en sortez plus averti. Mais il est toujours préférable de pouvoir écourter la durée d’une telle sanction. Pour cela, vous devez suivre les mêmes conseils que ceux cités plus haut ou carrément acheter un autre nom de domaine.

Comment avoir du trafic malgré Sandbox Google ?

Il est possible d’avoir du trafic sur votre site même quand il a subi l’effet Sandbox. Pour y arriver, vous devez vous retourner vers les autres moteurs de recherche. Utiliser les moyens nécessaires pour y être bien positionnés. Continuer aussi à suivre les directives de Google pour améliorer vos chances de voir la sanction levée.

En conclusion, la Sandbox Google est un filtre mis en place par le moteur de recherche pour empêcher les jeunes sites de passer devant les anciens. Pour l’éviter, vous ne devez pas opter pour une stratégie de référencement abusive. Cet article donne également des moyens d’en sortir et d’avoir du trafic malgré elle.

Laisser un commentaire